“Les bibliothèques dans la chaîne du livre”

Sous la direction d’Emmanuèle Payen, Editions du cercle de la librairie, 2004.

Un excellent ouvrage qui envisage le livre depuis sa maturation dans l’esprit d’un auteur jusqu’à son achat ou son emprunt par le lecteur. Une vision exhaustive du monde du livre qui permet d’apprécier les multiples facettes des métiers du livre. L’ouvrage s’ouvre sur une approche sociologique des lecteurs et des auteurs d’aujourd’hui avant d’étudier les aspects commerciaux du monde du livre, à savoir édition, librairie et édition électronique. Les bibliothèques dans la chaîne du livre évoque par ailleurs le secteur de la diffusion et de la distribution du livre et les nombreuses concentrations dans le domaine de l’édition. La dernière partie du livre est consacrée aux bibliothèques face à tous les aspects du monde du livre. Le chapitre « La bibliothèque et l’œuvre, entre savoir et création » d’Emmanuèle Payen se révèle de haute volée. Nourri de citations, ce chapitre entend “montrer ce qui, derrière l’amoncellement du savoir et la stratification des informations, révèle éternellement du vivant, et permet à nos établissements d’être à l’antithèse des représentations passéistes dont on les a longtemps affublés” (p.150). L’intertextualité dont parlent les critiques littéraires doit finalement beaucoup aux bibliothèques… Dans le chapitre suivant sont étudiées les relations entre bibliothèques et petite édition. Ensuite, l’ouvrage envisage la place des bibliothèques dans le marché des livres avant d’évoquer les droits d’auteur et les droits de prêt. Le propos se clôt sur le rôle des bibliothèques éditrices et sur la question de la numérisation des œuvres. Les bibliothèques dans la chaîne du livre amorce une réflexion très pertinente sur nombre de sujets épineux pour les bibliothèques d’aujourd’hui, cela sur fond de crise du livre. Crise ou pas, ce livre a le mérite de justifier le rôle des bibliothèques dans la société : un ouvrage indispensable, me semble-t-il.