Du genre des bibliothécaires

Le débat sur les « bibliothécaires 2.0 » et sur les « vieilles bibliothécaires » fait rage sur Biblio-fr et maintenant sur les blogs. Vue de l’extérieur (je ne suis encore qu’une bibliothécaire 0.0 qui rêve d’avoir le concours 1.0), cette querelle des Anciens et des Modernes est plutôt amusante. Car ces « vieilles bibliothécaires » ont dû être, en leur prime jeunesse, autant de « bibliothécaires 2.0 » qui ne demandaient qu’à en remontrer à leurs aînées. Chacun apporte sa pierre à l’édifice avec les théories de son temps, me semble-t-il. Mais cette éternelle querelle, déjà vieille de plus de quatre siècles, se porte à merveille…
Toutefois, le terme de « vieilles bibliothécaires » me chiffonne. En effet, nos Immortels nous serinent qu’une fonction s’accorde au masculin (équivalent dans ce cas au neutre latin) : Madame le Conservateur, par exemple. Soit.
Mais alors, si l’on en reste à Madame le Conservateur, pourquoi, dès lors que le contexte est péjoratif, accorder la fonction au féminin et taxer de « vieilles bibliothécaires » ceux que l’on accuse d’immobilisme ? Le masculin exprimant la fonction, « vieux bibliothécaires » me paraît préférable dans un souci de neutralité (grammaticale, s’entend).
Mais c’est un avis de fille 😉

À suivre…

One thought on “Du genre des bibliothécaires

  1. Anonymous

    En relisant un numéro de BlioAcid je suis tombée sur l’article de Patrick Huey “Mensonges appris à l’école des bibliothécaires”. Si l’on se réfère aux mensonges 7 et 8, on peut se permettre de généraliser en parlant de “vieilles bibliothécaires”…
    Alors, tirée par le chignon cette conclusion ? ;o)
    article