Cinquième saison

Cinquième année pour ce blog, avec quelques problèmes techniques en cours de route… Un court bilan d’étape.
Le blog :
– je reste locataire chez blogger : c’est très bien, nul besoin de s’occuper des travaux mises à jour, en plus c’est sans frais de copropriété gratuit,
– peu d’épisodes cette saison sur le blog : moins de temps à consacrer à la rédaction des billets, surtout moins envie de perdre prendre ce temps-là,
– après avoir pensé à la fermeture puis à la réouverture d’un nouvel espace, je garde Liber, libri par habitude autant que par flemme,
– pour ce qui est des publications, il se trouve forcément un sujet sur lequel on souhaite revenir longuement dans une année et il y aura bien une journées d’étude ou un sujet de concours à poster….
La veille :
– sans que ce soit volontaire, je me rends compte que je n’ouvre plus mon agrégateur tous les jours. Je passe parfois plusieurs jours sans y regarder. Ennuyée alors de partager les informations en différé notamment pour le Bouillon…
– je ne fais plus de veille professionnelle depuis chez moi : discipline de fer !
– curieusement, plus j’étais sur des postes 1.0, plus je faisais de veille, maintenant que j’ai un poste varié avec des activités 2.0 je me rends compte que je m’intéresse beaucoup moins aux outils,
– peut-être une impression que tout ça n’est pas si urgent, finalement, mais ce n’est certainement pas du désintérêt.
La bib :
– entre autres choses, je co-gère le blog du SCD, cette plateforme-là, je l’ouvre tous les jours.
Conclusion des cinq années : le blog est l’outil idéal pour partager l’enthousiasme des débuts, pour accompagner l’entrée dans la profession. Ensuite, le rythme de publication régulier n’est plus indispensable, on risquerait vraiment de s’essouffler et d’ennuyer son monde.
Mot d’ordre de la saison 6 : rareté mais qualité, du moins je l’espère…

2 thoughts on “Cinquième saison

  1. aurelie_solenne

    Je suis bien contente que tu maintiennes l’ouverture de ton blog ! Devenant moi-même BAS (et parisienne…) à la rentrée, je continuerais de le lire avec plaisir.
    Merci pour toutes ces lectures enthousiasmantes.
    Aurélie