Les Grands Moulins

Récemment, j’ai eu l’occasion de visiter la très belle bibliothèque des Grands Moulins. On peut certes lui reprocher un côté “poésie du béton”, l’architecte ayant voulu conserver les vestiges de l’ancienne usine, mais ces larges baies ouvertes sur la Seine et ces salles de lecture si claires sont vraiment belles.

Avec l’aide de vacataires et de thésards, une trentaine de titulaires fait fonctionner l’établissement, ouvert cinquante heures par semaine. Une quinzaine de personnes se trouve dans les salles de lecture pour assurer le service public.

1.400 places assises et 150.000 volumes en libre-accès, CDU. 100 postes informatiques, 200 à terme, mais pas au-delà puisque de plus en plus d’étudiants viennent avec leur portable. Pas de wifi mais des tables câblées. Pour plus de détails chiffrés, voir Livres hebdo n° 736. Ci-dessous quelques impressions.

La bibliothèque ne dispose pas de zones de bruit mais l’architecte, également acousticien, a particulièrement soigné les détails : le sol absorbe les bruits (même les talons hauts n’ont aucune chance de se faire remarquer), les chaises ne gémissent pas quand on les tire et les photocopieuses ont été isolées dans des box. Pour aller à la bibliothèque, on pénètre dans un hall, où se trouvent les machines à café, c’est un espace de discussion et de conversations téléphoniques. L’usager entre ensuite dans un second hall, réservé au prêt et aux inscriptions, plus calme. Enfin, pour accéder aux salles de lecture, il doit emprunter ascenseurs ou escaliers, ce qui constitue encore un sas avant l’arrivée dans les salles de lecture. Une personne se trouve dans chaque salle pour les renseignements bibliographiques et du personnel “mobile” circule en permanence dans les locaux.

Un espace audiovisuel a été aménagé pour la consultation de DVD et des salles de travail en groupe sont disponibles. J’y ai vu des matheux attraper un fou-rire en considérant une équation !

La signalétique est très visible : des panonceaux avec des codes couleur sont placés sur chaque rayonnage. Le même code est reporté sur la cote. Les livres consultés doivent être replacés sur des chariots, ceux-ci sont jaunes poussin et ils attirent immanquablement l’œil.

Un établissement à visiter 🙂